Compte rendu de stage ou éloge d'un massage

Compte rendu de stage ou éloge d'un massage

juin 2018 | N.Albert-Dauron


Délicatement je l'ai laissé glisser,
mollement, il est tombé à mes pieds,
ce peignoir qui protégeait ma nudité.

Sans protection sur ce tapis de massage,
mes croyances me faisaient ombrage,
mon esprit quelque peu apeuré,
lentement, je me suis laissée aller.

Cette main étrangère,
qui m'a touchée sans répit,
semblant effacer, je le confère,
les blessures et outrages, petit à petit.

Mon esprit étonné par cet accès de bonté
semble vouloir ses sens réveillés
et cette main qui se faisait pesante
tout à coup devint aimante,
perception enchanteresse,
d'une main qui devient caresse.

La peau qui soudain s'anime,
se métamorphose et devient plus fine
cherchant le contact avec les doigts,
avec la pulpe ça va de soi.

Aidée par la musique ambiante
la peau semble aimante
comme pour célébrer avec brio
la majestuosité du beau.





Comment expliquer ce parcours,
sur ce tapis de sol, un jour,
où soudain je fus presque ivre !

Rencontre avec le beau,
mais non, il n'y en a jamais trop !
Rencontre avec l'amour,
il en faut tous les jours !
Rencontre avec le divin,
Oh oui, ça c'est certain !

Comment expliquer la fusion
sans avoir fait une seule omission,
si ce n'est qu'il faut la vivre
pour saisir tout ce qui rend ivre :
plaisir de ce partage
qui force à être sage,
plaisir de cet abandon sans tabou ni démon,
plaisir d'être massé
pour réhabiliter le toucher,
plaisir d'être masseur
pour laisser aller son cœur.

Alors si vous avez peur d’Être
comme je l'ai eu peut-être
faites donc cette riche expérience
bien au delà de toute science !
Si après vous êtes rempli d'Amour
que ce soit pour une heure ou pour un jour
n'ayez plus jamais de doute,
le masseur aura sans nul doute,
connecté le divin sur sa route.